Teardrop-Québec.net
Bienvenue sur le forum Teardrop-Québec.net,
l'endroit idéal pour partager vos infos et votre passion sur les mini-roulottes, teardrops, coquilles et auto-constructeurs.

***Note : Pour pouvoir utiliser les liens inscrits sur les pages, vous devez être membre du forum et connecté à votre compte, Vous aurez accès à plus d'informations. De plus, vous pourrez participer aux discussions.***

Bonne visite !


Roulottes Boler: le grand retour des coquilles Previe10


Vos prévisions météo local

Roulottes Boler: le grand retour des coquilles

Aller en bas

Roulottes Boler: le grand retour des coquilles Empty Roulottes Boler: le grand retour des coquilles

Message par mbchoq le Dim 23 Juil 2017, 19:58

Article paru dans le journal La presse le 16 septembre 2016 par Pierre-Marc Durivage

Roulottes Boler: le grand retour des coquilles 12647810

On commence à remarquer leur retour dans les campings et sur les autoroutes. Construites pour la plupart dans les années 70 et 80, les roulottes de type Boler ont survécu à l'épreuve du temps et leur charme opère encore, et de plus en plus. Au lendemain de la sixième Bolerama, rencontre avec quelques passionnés de ces intemporelles petites bulles sur roue

Quand il a eu l'idée d'organiser une petite rencontre de passionnés de roulottes Boler en 2010, Jean-Luc Théberge ne croyait pas que son événement allait prendre une ampleur telle qu'il allait devoir refuser des gens six ans plus tard.

Juste un paragraphe sur son blogue de voyage...


« Je savais qu'il y avait des rencontres comme ça en Ontario, s'est-il rappelé. Alors j'ai simplement lancé un appel à tous sur mon blogue de voyage.»

Jean-Luc ThébergeOrganisateur du Bolerama a écrit:«La première année, on était une soixantaine de passionnés dans un camping de Saint-Roch-des-Aulnaies. Mais ça a grossi d'année en année et cette fois, j'ai limité les inscriptions à 200 roulottes.»

Petites coquilles en fibre de verre de 13 pi, les Boler et ses descendantes - Trillium, Big Foot, Scamp, U-Haul, Casita et autres Happier Camper - représentent d'abord une solution de camping abordable et légère.
«Il y a un engouement, pas de doute.»

Mais on assiste depuis quelques années à la naissance d'une tendance qui va bien au-delà des aspects pratiques.

« Il y a un engouement, il n'y a pas de doute. »

« Les gens se forcent pour rénover leurs roulottes et sont heureux de venir nous voir. Lors de la journée portes ouvertes, les gens se rendent visite les uns et les autres. On trouve des gens de tous les milieux, et chacun a des histoires abracadabrantes à raconter ! » a poursuivi le technicien en audiovisuel de l'Université du Québec à Rimouski. 

Effet collatéral, les projets de rénovation ont aussi entraîné un joyeux tintamarre imaginatif.

« On va du plus kitsch au plus flyé, a suggéré Jean-Luc Théberge. [Les] gens sont fiers de leurs roulottes. Ils les personnalisent, certains remettent le prix de leur achat seulement en peinture ! On trouve maintenant des propriétaires passionnés d'antiquité, d'autres qui privilégient le volet voyage alors que d'autres sont davantage bohèmes, plus colorés. »


Comme les Westfalia, ou presque


Selon M. Théberge, il y a un parallèle intéressant à faire avec les Westfalia. « On trouve chez nous le même état d'esprit, celui de rouler différemment en toute liberté, a-t-il soutenu. Mais les Westfalia sont chers à l'achat et il faut de plus être mécano, pas simplement rénovateur. »


Jean-Luc ThébergeOrganisateur du Bolerama a écrit:«Une Boler, c'est plus simple d'entretien [qu'une Westfalia], abordable, et on peut compter sur une auto moderne et fiable pour la tirer.»

Selon l'organisateur du Bolerama, le retour des petites coquilles en fibre de verre illustre aussi un désir de revenir à un type de camping plus authentique.

« Il y a une tendance vers les méga équipements, la consommation à outrance, mais on voit aussi un mouvement opposé, a soutenu celui qui a parcouru les États-Unis avec sa Boler 1980.


J'ai vu bien des gens qui avaient des roulottes de 30 pi qui m'ont avoué avoir acheté une Boler afin de retourner aux sources et faire du vrai camping. »


Sans compter que les Boler ont parfois accès à des campings sans services réservés aux tentes. Et on ne parle évidemment pas des économies importantes de carburant.


Bien sûr, camper dans une bulle implique de tolérer une certaine promiscuité, mais c'est un sacrifice qui vaut le coup, si l'on en juge par la popularité croissante des petites Boler.

La Boler, fosse septique sur roues !

Avant d'être une roulotte, la Boler a d'abord été une fosse septique ! Quelque temps après avoir conçu et breveté sa fosse septique en fibre de verre, l'inventeur Ray Olecko, de Winnipeg, a réalisé qu'il pouvait utiliser cette coquille pour en faire une petite roulotte familiale ultralégère. La production a commencé tranquillement à la fin des années 60, jusqu'en 1988. Au total, quelque 10 000 Boler ont été construites. Plusieurs sont encore sur la route : « Elles sont faites en fibre de verre, ça ne pourrit pas, soutient Jean-Luc Théberge. Et si la fibre se déchire, ça se répare facilement. En fait, elles ont une durée de vie illimitée tant qu'on en prend soin. »

cliquez ici pour accéder directement à l'article: Roulottes Boler le grand retour des coquilles
mbchoq
mbchoq
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum